Robe japonaise : quelles sont les règles à respecter en portant un kimono ?

Cependant, c’est lors des événements particuliers que le kimono sort de leur garde-robe, particulièrement pour assister à un mariage ou à une cérémonie officielle. De nombreuses personnes ne le savent pas, mais il existe en fait des règles à respecter. C’est la raison pour laquelle cela s’appelle kitsuke, qui signifie l’art de s’habiller avec un kimono. En effet, porter un kimono dépend du statut de la femme, de l’âge et de l’événement. Mais pour mieux comprendre les règles, on vous explique tout dans cet article. 

Toujours croiser sur le côté droit 

Peu importe la robe japonaise que vous allez porter, que ce soit un kimono ou un yukata, il faut mettre le pan gauche sur le pan droit. C’est la première règle à respecter, car l’inverse se porte chez les personnes décédées. Si vous avez du mal à retenir, l’astuce simple est de refermer le pan qui se trouve du côté de votre cœur en dernier. Donc, lorsque vous sortez de la maison, veillez à bien respecter cette étape. D’autant plus que dans les boutiques ou sur les sites e-commerce, on peut facilement remarquer que la robe japonaise se ferme de la même façon. Par exemple, c’est le cas des collections qui se trouvent sur ce lien https://nagorie.fr/.  

En parallèle : Quelle formation faire pour lancer un institut de beauté ?

Porter des tabis blanches

Puisque le kimono est une tenue formelle, c’est donc obligatoire de porter des tabis blanches avec ses zori ou des geta. Ce qui veut dire que vous devez absolument bannir l’idée d’avoir des pieds nus et de porter des chaussettes colorées. 

Si à un moment donné, vous décidez de porter un kimono, enfilez en premier les tabis, car dans le cas contraire, vous aurez du mal avec la robe japonaise complexe. Par contre, porter un yukata n’a aucune exigence particulière, ce qui vous permet de garder les pieds nus à l’intérieur des sandales. 

Cela peut vous intéresser : Quels sont les avantages d’acheter un pyjama bio ?

Mettre le nœud du obi à l’arrière du kimono

Selon la norme qui date des années 1700, le nœud du obi doit toujours se mettre à l’arrière du kimono. Bien évidemment, il fut un temps où les femmes pouvaient le mettre selon leur envie, que ce soit à l’avant ou sur les côtés. 

Enfiler le nagajuban sous le kimono

Il faut savoir que la conception d’une robe japonaise exige l’utilisation d’un tissu hors de prix et délicat. Le but, c’est de prolonger la durabilité de cette tenue traditionnelle en évitant un lavage régulier. Pour cela, les Japonais sont obligés d’enfiler le nagajuban sous le kimono. En effet, c’est une sorte de chemise longue disponible en soie ou en coton. Seulement, il doit être apparent au niveau col en ayant une forme tirée chez les femmes pour laisser paraître la nuque. 

Porter un yukata seulement lord d’une occasion informelle

Si vous recherchez une robe japonaise plus décontractée, misez pour le yukata en coton. Avec cette tenue, vous n’avez pas non plus besoin de mettre un nagajuban. Ce qui vous laisse le choix de la porter soit :

  • Après le bain
  • Lors d’un festival
  • En été

 

Copyright 2024. Tous Droits Réservés